• zappinginfo

Conctaté Pour Être Candidat Au Poste De Dg/Omc: Zinsou, Un Condamné Que La Rupture Courtise

Invité sur l’émission ‘’Eco d’Ici Eco d’Ailleurs’’ de Radio France internationale (Rfi) et Jeune Afrique, samedi 05 septembre 2020, pour se prononcer  sur les grands dossiers de l’économie africaine face aux conséquences de la pandémie de Covid-19, Lionel Zinsou (Photo) a fait une grosse révélation. 


L’ancien premier ministre béninois du gouvernement de Yayi Boni, a déclaré avoir été contacté par l’actuel chef de l’Etat béninois, Patrice Talon pour être candidat au poste vacant de directeur général de l’organisation mondiale du commerce (Omc). « Le président Talon m’avait suggéré de représenter le Bénin, -c’est un peu surprenant mais c’est ainsi-, dans la compétition pour la direction générale de l’institution internationale qui s’appelle l’Organisation mondiale du commerce. Ma réponse a été monsieur le président, non il y a une excellente candidate, la meilleure au niveau mondial qui s’’appelle   Ngozi Okonjo-Iweala,   ancienne ministre de finances du Nigéria.  C’est une excellente candidate Nigériane, elle était par ailleurs numéro 2 de la Banque mondiale, longtemps. Moi je serai vous, je ne me solliciterai pas moi, mais j’appellerai le président Buhari pour lui dire qu’il a vraiment la meilleure candidate et que le Bénin la soutient, et ça pourrait ne faire que du bien à la relation bilatérale », a lâché l’ancien premier ministre. Une déclaration qui a provoqué une vive polémique sur les réseaux sociaux et  dans l’opinion en général. A raison, est-on tenté de dire quand on sait que le banquier d’affaires, par ailleurs challenger de Patrice Talon au second tour de la présidentielle de 2016 a été condamné, par la justice béninoise et sous le pouvoir de la Rupture, à six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité pour « faux » et « dépassement de fonds de campagne électorale », le tout assorti d’une amende de 50 millions de francs Cfa. On était vendredi 2 août 2019. A y voir de près, la démission de l’ancien directeur général de l’Omc,  Roberto Azevêdo est intervenue jeudi 14 mai 2020. Pour ceux qui s’interrogent sur la période à laquelle Lionel Zinsou a été contacté par le président Talon,  cela ne peut qu’intervenir après coup ; c’est-à-dire logiquement après la décision du Brésilien démissionnaire. Curieux tout de même ! Pourquoi le Pouvoir de la Rupture choisit-il subitement d’assurer la promotion à l’international d’un condamné à l’inéligibilité dans son pays ? Ce procédé qui consiste à condamner un citoyen publiquement et  lui proposer, derrière le rideau, un poste à l’international laisse perplexe. Si malgré sa condamnation Lionel Zinsou pourrait être promu à l’international, le régime Talon est-il en train de montrer à la face du monde qu’il est possible pour  ce challenger de taille de venir  prendre part, à nouveau, à la compétition de la présidentielle de 2021 ?

Mike M.  


Matin Libre

0 comments
dj510ee.png