• zappinginfo

ENTRETIEN AVEC LE DÉPUTÉ BADIROU AGUEMON DE L'UNION PROGRESSISTE : "C'EST TOUJOURS BIEN D'AVOIR UNE


A quelques mois de l’élection présidentielle de 2021, les opinions divergent sur la question du parrainage des candidats à cette élection. Dans le rang des politiques, le paradoxe est que des élus de la mouvance présidentielle disent qu’ils seraient prêts à parrainer des candidats de l’opposition, mais à condition... Au nombre de ces élus, il y a le député Badirou Aguemon élu dans la 15ème circonscription électorale sur la liste Union Progressiste aux élections législatives de 2019. Il l’a affirmé à travers une interview accordée à votre journal et dans laquelle il a abordé plusieurs autres sujets comme son souhait de voir des partis de l’opposition représentés au Parlement, 9ème législature pour, a-t-il dit, des débats démocratiques.


Comment se porte aujourd’hui l’Union Progressiste dans la 15ème circonscription électorale ? L’Union Progressiste se porte très bien. Vous savez que le parti constitue la première force politique au Bénin au regard des résultats des élections législatives de 2019 et des élections communales de 2020. Pour les élections législatives de 2019, le parti a obtenu trois sièges sur les quatre prévus et pour les élections communales de 2020, nous avons obtenu 15 sièges sur les 23 prévus. Ceci témoigne de la force du parti dans la 15ème circonscription électorale. Vous savez aussi que la 15ème circonscription électorale était le bastion du Parti du renouveau démocratique (PRD) et lorsque l’on tient compte des résultats des élections communales auxquelles le PRD a pris part, l’Union Progressiste vient toujours largement en tête en ce qui concerne les suffrages exprimés pour chaque parti politique. Même si l’on ne prenait pas en compte le critère de 10% le PRD n’aurait eu que deux Conseillers municipaux.

Aujourd’hui, le parti Union Progressiste fait son petit bonhomme de chemin et les militants commencent à recevoir leurs cartes de membres. Quelle impression cela vous laisse-t-il Depuis environ deux ans que le parti a été porté sur les fonts baptismaux, nous n’avons véritablement pas eu le temps d’asseoir les structures de base du parti. Après la création de l’Union Progressiste, nous avons passé notre temps à préparer les élections législatives de 2019 et les élections communales de 2020. Aux lendemains de ces élections que nous avons gagnées, il est tout à fait normal que nous puissions consacrer du temps à la vie de notre parti sur toute l’étendue du territoire nationale. Nous avons pensé qu’il faut commencer par fidéliser les militantes et les militants. La remise des cartes de membres vise à leur démontrer qu’ils sont membres à part entière de l’Union Progressiste. Il faut préciser ici que ce n’est pas une distribution de cartes pour la forme. Les bénéficiaires de ces cartes de membres sont des gens qui se sont volontairement engagés pour toujours défendre les idéaux du parti. La belle preuve est qu’ils ont payé une somme symbolique d’argent pour devenir détenteurs


Croyez-vous qu’on peut vraiment fidéliser des militantes et militants d’un parti politique dans un pays comme le Bénin où pendant les élections, les populations votent généralement pour ceux qui ont plus d’argent ?

Vous devriez constater que la réforme du système partisan est en train de faire perdre les mauvaises habitudes dans notre pays où c’est le pouvoir de l’argent qui avait droit de cité en politique. L’argent dans la politique est en pleine régression dans notre pays. Nous devons faire comprendre aux militantes et militants de nos partis politiques que les choses ne seront plus les mêmes. Dans la réforme du système partisan, le législateur a même pensé au financement public des partis politiques. Ce n’est donc plus les leaders politiques qui vont monnayer leurs suffrages. C’est désormais les partis politiques dont ils sont membres qui vont organiser toutes les activités électorales à leur niveau. Progressivement, les nouvelles réalités vont rentrer dans les habitudes. On ne peut radicalement changer les habitudes. Nous avons foi au sein de l’Union Progressiste que nous aurons de vrais militants et non des ’’bétails électoraux’’ dont on achète la conscience à chaque élection.



LIRE LA SUITE>>

0 comments
dj510ee.png