• zappinginfo

L'ancien garde du corps de Macron jugé pour avoir agressé des manifestants

L'ancien garde du corps du président Emmanuel Macron est jugé lundi pour avoir agressé deux personnes lors d'une manifestation en 2018 alors qu'il se faisait passer pour un policier. L'incident a été le premier scandale majeur de la présidence de Macron.



Alexandre Benalla – un ancien videur de boîte de nuit qui avait un rôle de sécurité dans l'équipe de Macron – a été licencié après la diffusion d'une vidéo le montrant frappant un jeune homme et attrapant une jeune femme par le cou lors d'une manifestation du 1er mai 2018.


Il portait un casque de policier, alors qu'il n'avait été autorisé à accompagner les forces de sécurité qu'en tant qu'observateur.


Benalla fait face à des accusations d'agression, d'ingérence non autorisée dans des affaires policières et d'utilisation d'insignes de police.


Il prétend qu'il aidait la police à arrêter les manifestants indisciplinés.


L'agression n'a été révélée qu'après que le journal Le Monde a révélé la vidéo en juillet 2018.


Benallagate

Les responsables ont nié les allégations de dissimulation, mais le « Benallagate » est devenu le premier test majeur pour Macron, qui a accédé à la présidence un an auparavant avec la promesse de restaurer une « république exemplaire ».


Son gouvernement a survécu à deux votes de défiance au Parlement, mais une commission d'enquête du Sénat qui a interrogé les principaux collaborateurs de Macron a trouvé des "défauts majeurs" dans la gestion de l'affaire par l'administration.



rfi

0 comments
dj510ee.png